21 décembre 2011

{21} Menu de Noël ❄ L’entrée et le plat

14 Commentaires Catégories : Calendrier de l'Avent, Carnet de recette, Recette, Salé


Après une petite pause détente, revoilà le menu de Noël ! Je vous propose donc aujourd’hui l’entrée et le plat !
Pour l’entrée, je voulais quelque chose de très graphique, mais également tout doux. Mon maraîcher ayant apporté des panais, c’était parfait ! Pour le plat, j’ai préparé un rôti de veau en croute de noisettes, que vous pourrez accompagner de châtaignes, ou de petits légumes (champignons, pommes dauphine…) !


Pour l’entrée donc, il s’agit donc d’un velouté au panais, avec ses petits triangles croustillants. J’ai simplement découpé des triangles dans de la feuille de brick, puis quelques minutes au four, et j’ai appliqué certaines de poudre d’or comestible. J’aime bien le petit coté graphique que cela apporte ! En plus ca fait un petit croustillant dans la soupe !

  • 3 panais
  • 1 grosse pomme de terre
  • 25 cl de crème
  • 25 cl de lait
  • De l’huile d’olive
  • 1 oignon
  • sel, poivre
  • 2 feuilles de brick

❆ Epluchez l’oignon, et faites le revenir avec l’huile d’olive dans une casserole. Lorsqu’il est bien doré, ajouter le lait.
❆ Epluchez les panais et la pomme de terre et découpez-les en petits morceaux, puis mettez-les dans le lait, et faites bouillir 10 minutes.
❆ Une fois que les légumes sont cuits (vérifiez bien a l’aide d’un couteau, s’il s’enfonce facilement c’est cuit), mixer le tout en rajoutant la crème. Salez et poivrez.
❆ Découpez des triangles dans la feuille de brique, puis mettre au four à 180°C, 2 à 5 minutes en surveillant bien.
❆ Servir la soupe avec les triangles immédiatement. ( vous pouvez mettre les triangles a coté, pour qu’ils restent bien croustillants)


Pour le plat, j’ai enduis mon rôti de veau (je disais filet mignon dans le menu, mais en fait c’est un rôti !) de miel, puis j’ai mis une bonne dose de noisettes concassées, quelques graines de lin et quelques graines de sésame, le tout au four ! Vous pouvez aussi farcir le rôti avec des châtaignes, des figues ou des champignons, c’est encore meilleur !

  • 1 rôti de veau
  • 300 gr de noisettes ( en fonction de la taille du rôti)
  • 4 cuillères a soupe de miel
  • graines de lin, sésame, huile d’olive, sel, poivre

❆ Concassez les noisettes, mélanger à un peu de sésame et de graines de lin.
❆ Enduisez votre rôti d’une bonne couche de miel.
❆ Étalez les noisettes par dessus le rôti pour former une belle croute.
❆ Enfourner 30 minutes à 180°C, vérifier la cuisson, remettez au four si besoin ( cela dépend vraiment de la taille de votre rôti)
❆ Si le miel brule trop, vous pouvez couvrir le rôti de papier d’aluminium pour éviter cela.

A demain pour le dessert et les mignardises !

Rendez-vous sur Hellocoton !Twitter !

15 octobre 2010

Dans le noir

83 Commentaires Catégories : Carnet de recette, Concours, Palette culinaire, Photo



Non ne vous frottez pas les yeux, vous êtes bien sur Griottes. Alors mais qu’est ce qui se passe ? Qui a éteint la lumière ?? C’est quoi ce « coming-out » culinodark ? (Oui il faut savoir j’invente des mots aussi !)
Allez c’est parti, je vous explique tout :)
Il y a quelque temps, j’ai vu sur le site de 750gr, qu’un concours allait être organisé auprès de blogueurs. Ce concours consistait à faire une photo sur le thème : « Le végétal dans l’assiette ».
J’ai réfléchi très longuement à ce sujet très intéressant, j’ai imaginé des tas de choses.. Des choses suspendues, des petits contes à mettre en scène (Jack et le haricot magique of course !), bref des tas de choses dont je garde les croquis et je vous montrerais surement dans l’année. Mais voilà, je ne sais pas pourquoi, une impression ( féminine..donc potentiellement mauvaise :p ), une envie de faire autre chose.
Et surtout une envie grandissante de faire un pas dans l’inconnu.
Depuis que j’ai mon reflex, j’essaye de me trouver un style. C’est difficile car il existe tellement de jolies choses sur la blogosphère qu’on tourne parfois un peu autour des mêmes tendances. Ce « style » je commence à peine à l’affirmer sur des créations telles que celle du livret par exemple, qui est pour moi, la photo qui me ressemble le plus sur mon blog.

Mais je cherche encore, des choses, des idées, des envies. Et surtout je teste les limites de mon reflex.
Depuis le reportage sur les potagers, j’ai eu une sorte de déclic. L’appareil photo peut nous aider a faire passer des émotions, des ressentis, et j’ai envie de me lancer dans des tas de choses, qui seront peut être ratées, ou totalement à coté de la plaque, mais j’aurais essayé.


Quoi de plus intéressant que de relever le challenge avec un concours ?
Je me suis donc essayée au noir. Pourquoi du noir ? Car les légumes colorés ressortent vraiment bien sur du noir.
Cette ambiance est vraiment un parti pris car je n’ai aucune idée de comment seront accueillies ces photos, si différentes de ce que j’ai « l’habitude » de faire.

Toujours est-il, je me suis amusée. J’ai joué avec mon appareil, espérant qu’il n’emmène là où je voulais qu’il aille.
Quand je fait du graphisme, j’essaye de coordonner mon cerveau et ma main, main qui est censée reproduire le motif que j’ai en tête (Croyez moi ca à l’air facile comme ça, mais c’est vraiment très dur, et je n’y arrive quasiment jamais..!)
C’est exactement pareil avec l’appareil photo. Il est ma boite à mémoire, mon outil de création, le porte parole de mes yeux. On ne s’entend pas toujours lui et moi, et croyez bien que j’ai eu envie plus d’une fois de l’envoyer valser. Mais c’est ça qui me plait dans l’appareil photo, les essais et les tests, parfois raté parfois réussi.

Bref, j’ai donc testé. En avant l’inconnu, je suis partie loin, et j’espère que vous ne m’en voudrez pas. :)


Panna Cotta Panais/Navet

25 cl de crème liquide
1 petit oignon
sel, poivre, huile d’olive, 1 branche de thym
1 panais moyen + 1 navet
3 grammes d’Agar-Agar

Éplucher le panais et le navet. Découper en tout petit morceaux. Faire suer l’oignon dans un peu d’huile dans une casserole. Rajouter la crème, porter à ébullition puis rajouter les légumes et laisser cuire 10 minutes. Rajouter l’agar agar, le sel et le poivre, mélanger et mettre dans des petits moules.

Éplucher la carotte, et la faire cuire dans un peu d’eau. Mixer la carotte et remettre sur le feu en rajoutant un peu de miel et de thym. Servir en enlevant le thym

Donc, sur un ton moins chiant solennel, passons maintenant à la description des recettes !
Rahhh les carottes violettes. Que je trouve ca beau ! Si je pouvais dire un poème à une carotte, je lui chanterai surement à l’oreille ( ou à la fane ?) Carotte, vous êtes la plus belle des hôtes de cette caisse de marché ! Oui bon je sais je raconte n’importe quoi, mais vous avez compris l’idée j’espère :)
Après avoir fait toute la panoplie de gag avec une carotte ( « quoi d’neuf docteur » répété 6 fois à Mr Griottes..!) je me suis décidée enfin à l’utiliser en cuisine !
Bon alors comment ca marche cette bête ? Et bien en fait, une carotte violette c’est exactement comme une carotte orange, sauf que ca colore les doigts au passage :)
J’avais envie de frais. J’avais envie de nouveau, j’avais envie de salé mais de joli. Alors je me suis lancée « loufoquement » dans une Panna Cotta au panais et navet, servi avec une sauce carottes violettes/miel. Le miel en touche très subtile, qui permet de relever légèrement le gout sucré de la carotte. Et une Panna Cotta au panais, car je rêvais de goûter enfin ce légume, et j’aimais le coté décalé d’un « dessert » salé. En tout cas, j’ai pris énormément de plaisir à cuisiner ces jolis légumes, qu’on dit « oubliés », mais qu’on ne devrait pas, oublier.


Mini Carottes en Crumble

une vingtaine de mini carottes
70 gr beurre, 30gr parmesan, 70gr farine
coulis de mûres
sachet de graines

Éplucher les minis carottes. Les faire cuire 5 min dans une pole avec un peu de beurre. Mélanger beurre, farine et parmesan, et graines. Travailler la pâte jusqu’à ce quelle s’effrite. Dans un plat, mettre les carottes, recouvrir de crumble et faire cuire 15min à 180°C. Servir avec quelques gouttes de coulis de mûres

Éplucher la carotte, et la faire cuire dans un peu d’eau. Mixer la carotte et remettre sur le feu en rajoutant un peu de miel et de thym. Servir en enlevant le thym

Deuxième recette : Mini Carottes en crumble de graines, servi avec un petit coulis de mûres
Mon papa et moi avons fabriqué un super petit coulis de mûre avec notre récolte en Ardèche, je n’ai pas pu m’empêcher de m’en servir un peu partout. Ce qui est bien avec la mûre c’est que c’est un fruit rouge peu sucré, qui s’associe bien au salé je trouve. Et rejoins également la carotte qui est sucré.


Troisième et dernière recette : Des tas de légumes trop jolis, servi dans un plat, avec huile d’olive, romarin, sel poivre tout simplement.

Vous l’aurez peut être remarqué, j’ai choisi la feuille d’or comme rappel a toute cette série. Pour faire donc le décor, j’ai peint une planche en bois avec de l’acrylique noir, et avec du vernis j’ai collé une feuille d’or que j’ai séparé en petits morceaux. Cette technique est déclinable pour faire des sets de table par exemple :)

Pour voter c’est par ici !
Je ne m’étale pas plus (quoi j’ai déjà trop écrit ?), juste un immense merci a mon maraicher chef incontestable du « trouvé de carottes » :))
Il va peut être falloir que je commence à réfléchir avec Karen, à un petit bouton « Nuit » sur Griottes, qui passerait le site en Noir lorsque l’on cliquerai dessus…(Oui je divague…!) ;) ( Et au passage merci beaucoup Karen pour ce joli CSS Noir :) )

Rendez-vous sur Hellocoton !Twitter !